Tirer sur des fils d’histoires de vies enfouies au fond de boîtes pour contrecarrer les mécanismes bien huilés d’invisibilisation des femmes, de leurs savoirs et de leurs contributions, Matrimoine-en-Diois s’engage sous diverses formes artistiques et scientifiques à mettre en lumière des apports féminins à notre héritage culturel commun venu des siècles antérieurs, des matrimoines savants ou populaires régionaux afin de compléter notre mémoire d’aujourd’hui.

Cette année nous animons les Journées du Matrimoine avec plusieurs actions :

Campagne Journées du Matrimoine 2020

Un peu partout dans la ville de Die, découvrez les 12 artistes et intellectuelles à l’affiche des Journées du Matrimoine.
A cette campagne créée par le Mouvement H/F Auvergne Rhone-Alpes, nous rajoutons deux femmes de notre territoire : Beatriz de Die (XIIe siècle) et Yvonne Oddon (XXe siècle).

Visites ethnobotaniques

Plantes médicinales, plantes domestiques, plantes textiles, plantes à savon : le rôle des femmes dans la transmission des savoirs et
des usages.

Le samedi 19 septembre l’association Sources et Racines propose des visites autour des usages anciens des plantes en lien avec la vie et travail des femmes.

Les deux visites se déroulent dans le jardin ethnobotanique de l’Aube :

  • 14h : plantes à fibres, plantes à savons, lessives, suivi d’un atelier autour de la fabrication de lessive avec les plantes
  • 15h30 : usages domestiques des plantes médicinales pour les femmes dans le Diois-Vercors

Inscriptions – renseignements : sourcesetracines@gmail.com

Exposition : Les entremêleuses

Dans l’ancienne draperie devenue cave Girard sont exposées des œuvres de deux artistes dioises travaillant le textile, le fil et le féminin. 
Stéphanie Cailleau fait fusionner des robes, des tabliers aux motifs floraux et des végétaux vivants où artefact et nature deviennent inséparables pour former des costumes surréels. Un hommage aux agricultrices, à la fécondité de la nature, à la résistance et au renouveau féminin.
Lynn Pook présente une installation sonore et visuelle, tissage délicat de fils de cuivre et de paroles de femmes de différents pays que relie la pratique du nœud, du lien à travers le tricot, le tissage, le crochet. C’est un chœur d’histoires de vie de femmes à la fois communes et singulières qui fait apparaître leur réseau humain, leurs liens de transmission de savoir faire.
Commissariat d’exposition : Conny Becker/DIEresidenz

Vernissage : vendredi 18 septembre, 19h
Visites : samedi 19 et dimanche 20, 10-18h
Lieu : Cave Girard, rue des Acqueducs, Die